Diabète gestationnel : Que faire ? Quel régime adopter ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Dans cet article, nous allons parler ensemble de diabète gestationnel. Que faire, quel régime adopter quand on déclare ce type de diabète ? C’est la question à laquelle je me propose de répondre aujourd’hui. Alors sans plus attendre, entrons dans le vif du sujet !

Diabète gestationnel : Que faire ? Quel régime adopter ?

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel est appelé diabète de grossesse. Il survient généralement chez la femme enceinte vers la fin du 2e trimestre. Ce diabète peut durer le temps de la grossesse ou révéler un diabète qui était déjà présent au préalable.

Comme pour un diabète classique, le diabète gestationnel est une intolérance aux glucides. Cela conduit à un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie chronique). Les cellules du corps ne sont alors pas nourries correctement.

Le principal problème du diabète gestationnel, c’est qu’il va toucher le fœtus en formation. Ce glucose excédentaire que l’on mesure chez la mère est alors transmis au futur bébé.

Cette réserve calorique excédentaire est stockée dans les organes de l’enfant, ce qui impacte directement le poids ainsi que la croissance du bébé.

Il n’est pas rare que le poids d’un enfant dont la mère souffre de diabète gestationnel dépasse les 4 kilos. On parle alors de macrosomie.

Cela peut entraîner un accouchement difficile et même des complications, à la fois pour le bébé et pour sa mère. En France, depuis 2010, la méthode pour diagnostiquer ce type de diabète a beaucoup évolué.

Quel régime adopter en cas de diabète de grossesse ? Que faire ?

Concrètement, le meilleur moyen de se prémunir de l’incidence d’un diabète gestationnel va se trouver du côté de la discipline personnelle.

Il va falloir que vous soyez en mesure de poser des actions concrètes dans vos habitudes de vie, à commencer par votre alimentation.

Le diabète gestationnel est entretenu par une alimentation riche en sucres. Pour autant, je n’aime pas le principe du régime et je vais vous expliquer pourquoi.

Le régime suppose un début et une fin au processus. On va adopter un régime puis s’arrêter de le suivre.

Le régime alimentaire est souvent une grande source de frustration car cela implique de grands changements rapides dans nos habitudes alimentaires.

Je préfère parler de l’adoption d’une nouvelle diète. La diète, c’est pour la vie. C’est une manière de vous alimenter qui sera plus respectueuse de votre corps et de ses besoins.

Quand on adopte une diète, on s’assure de manger ce qui va nourrir notre corps et lui permettre d’avoir un haut niveau d’énergie.

Pour le diabète de grossesse, l’idéal : c’est de remplacer les aliments qui ont un indice glycémique élevé par des aliments ayant un indice glycémique bas.

Il existe de nombreuses listes qui vont vous permettre d’identifier les aliments à privilégier. Dans le cas d’une diète, il n’y a pas de « mauvais aliments » au sens classique. Il y a juste des aliments qui ne vont pas participer à l’objectif que l’on se fixe.

Dans votre cas, la volonté est claire : avoir un taux de glycémie bas et stabilisé, pour votre santé ainsi que celle de votre futur enfant.


Lisez aussi:

Diabète : comment remplacer le sucre industriel ?

Diabète gestationnel : quels risques pour le bébé ?