Diabète gestationnel : quels risques pour le bébé ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Concentrons-nous aujourd’hui sur cette question qui concerne le diabète gestationnel. Quels risques pour le bébé ? Je vous propose d’y répondre dès maintenant dans ce nouvel article : c’est parti !

Diabète gestationnel : quels risques pour le bébé ?

 Diabète gestationnel : la cause

Aussi appelé le diabète de grossesse, le diabète gestationnel est une maladie qui touche les femmes enceintes. On comptabilise de 3 à 20 % des femmes touchées par cette forme de diabète.

Ce diabète de grossesse se manifeste par une hausse significative du taux de glycémie vers la fin du 2ème et au 3ème trimestre. Généralement, cette maladie n’est présente que pendant la grossesse et finit par disparaître comme il est venu.

Cependant, il y a tout de même un risque plus élevé qu’elle se traduise par une apparition d’un diabète de type 2 dans les années qui vont suivre l’accouchement.

Quels sont les symptômes d’une hyperglycémie gestationnelle ?

Généralement, et c’est le plus gênant, la femme enceinte n’a pas vraiment de symptômes de son diabète gestationnel. Il est assez rare que la maladie soit donc évidente pour elle.

En revanche, il peut arriver que de la fatigue inhabituelle soit présente. Tout comme le fait d’avoir une soif exagérée. Le volume et la fréquence des urines peut également servir d’indicateur tout comme la présence de maux de tête.

Quels sont les risques pour le bébé d’un diabète de grossesse ?

Quand la mère est touchée par le diabète gestationnel, cela peut se traduire par certains risques pour le bébé. Effectivement, l’excédent de glucose dans le sang va être redirigé vers le fœtus.

Il en résulte alors des conséquences comme celle que le bébé naisse plus gros que la normale à la naissance (plus de 4 kg). On parle alors de macrosomie.

Le bébé peut également souffrir d’hypoglycémie (baisse de sucre dans le sang) à la naissance. Du fait de son développement important, il y a un risque de blocage lors de la sortie des épaules pendant l’accouchement.

Autre risque, celui que le bébé soit obèse et qu’il présente une intolérance au glucose au début de l’âge adulte (surtout si le poids de naissance est supérieur aux 4 kg)

Si l’enfant est prématuré, il y a également le risque qu’il souffre de jaunisse. On peut également ajouter dans les risques connus, le fait que l’enfant manque de calcium dans le sang ou qu’il ait des difficultés respiratoires.

La bonne nouvelle, c’est qu’un bon contrôle du diabète peut réduire considérablement les risques que je viens de vous présenter. 

La future maman devra s’appliquer à adapter son alimentation tout au long de la grossesse.

Il sera alors important de se tourner vers des aliments avec un indice glycémique bas, d’éviter autant que possible le sucre industriel et les gâteaux, bonbons et pâtisseries.

Le diabète gestationnel est une invitation tendue à rééquilibrer son alimentation et à adopter une diète plus équilibrée.

L’avantage, c’est que de nombreuses personnes qui se mettent à adopter de meilleurs comportements dans leur hygiène de vie sont tellement bluffées par les effets positifs sur leur santé et leur bien-être qu’ils ne reviennent plus jamais à leurs anciens comportements.


Lisez aussi:

Diabète gestationnel : Que faire ? Quel régime adopter ?

Hypoglycémie : quelle alimentation pour éviter le malaise ?